Léa Rougier

Léa ROUGIER

une pure graine de l’excellence

Léa Rougier
une pure graine de l’excellence
 

portraits

La « Meilleure apprentie de France » fait la notoriété de notre territoire

Le travail finit toujours par payer ! Toutefois, il lui aura fallu du courage, de la volonté et une belle dose d’obstination pour arriver à ses fins. Toucher le Graal de la discipline très complexe de la filière des métiers du service et des arts de la table : l’obtention d’un titre plus qu’honorifique de « Meilleure apprentie de France », une distinction qui a fait la notoriété de la France dans le milieu de la gastronomie aux quatre coins du globe…

Jean-Michel LORAIN comme maître d’apprentissage…

Dix-huit ans. Le bel âge pour se faire un nom et établir une réputation. Celle de Léa ROUGIER, pur produit du CIFA de l’Yonne, le centre de formation professionnel privilégiant l’alternance via la fibre de l’excellence, n’est donc plus à faire aujourd’hui. La jeune fille vient de tutoyer les sommets ; ceux réservés à celles et à ceux de ces jeunes gens qui prennent leur destin à bras le corps et se lancent avec pugnacité dans la belle aventure des concours professionnels.

Couronnée « Meilleure apprentie de France » dans l’une des spécialités difficiles des métiers de bouche – le service et les arts de la table -, la reine Léa a reçu immédiatement les félicitations de son employeur qui assure l’accompagnement de sa formation qu’elle suit au CIFA, Jean-Michel LORAIN, la toque étoilée de La Côte Saint-Jacques à Joigny.

Une finale disputée au « MEURICE »…

Suivant un cursus en « Bac Pro commercialisation et service en restauration », en alternant sa présence au sein du CIFA de l’Yonne, la demoiselle n’a pas volé son succès, préparant de longue date cette épreuve de très haut niveau.

Disputée dans le « saint des saints » de la gastronomie hexagonale, le temple de la cuisine que représente l’hôtel MEURICE à Paris tenu par le non moins célèbre Alain DUCASSE, la finale nationale du fameux concours aura permis à la jeune Icaunaise de se distinguer. Elle qui avait gagné haut la main la place de cette sélection nationale en se qualifiant au printemps dernier après avoir remporté le challenge régional.

Une lauréate made in Yonne…

De son côté, le CIFA, dirigé par Marcel FONTBONNE, avait missionné l’une de ses enseignantes, Mme CHATELAIN, pour cornaquer du mieux possible la préparation de la jeune fille. Prodiguant moult conseils et préconisations à aborder le jour J !

Avec la victoire de cette lauréate made in Yonne, c’est l’ensemble des acteurs de la filière des métiers de bouche qui se sont émus de ce succès, dur à conquérir face à un jury impitoyable.

Thierry BRET

Articles connexes
Florian GUILBERT

Florian GUILBERT

RELAYEUR DE LA FLAMME OLYMPIQUE – « C’est une récompense pour tous les éducateurs de mon milieu et je suis fier de pouvoir les représenter. »

2560 1280 Yonne 2024
Annick PICARD

Annick PICARD

RELAYEUR DE LA FLAMME OLYMPIQUE – « Triple casquette pour cette jeune retraitée ! »

750 752 Yonne 2024
Agenda
La solitude du coureur de fond

La solitude du coureur de fond

Vendredi 31 mai 2024

1181 1659 Yonne 2024
Aïe Aïe Aïe, c’est pas vrai !

Aïe Aïe Aïe, c’est pas vrai !

Mercredi 5 juin 2024

1300 866 Yonne 2024
2560 1706 Yonne 2024
Partager l'article