Valentin VERNIN

Valentin VERNIN

La conviction du Coulanges

Valentin VERNIN
La conviction du Coulanges

portraits

D’une passion à la reconversion professionnelle

Il serait tentant de dire que rien ne prédestinait Valentin au métier de vigneron. Études d’opticien, master de management à l’IFAG, début de carrière dans la grande distribution… Mais on ne s’improvise pas viticulteur !

Le métier est exigeant, au regard du dévouement quotidien pour le soin de la vigne. Aussi faut-il revenir à la jeunesse de Valentin : son père travaillait dans des coopératives de vignerons dans le bordelais et lui a transmis la passion du vin. C’est cette fibre viticole, ancrée fortement en lui, qui l’amène, alors qu’il fait ses armes dans la grande distribution, à s’intéresser particulièrement aux producteurs de vins dont Jean-Luc Houblin. Très vite, les deux hommes s’apprécient, apprennent à se connaître et échangent leurs convictions sur le vin et sur l’appellation Bourgogne Coulanges-la-Vineuse qui trônait autrefois sur la table des rois de France et dont la renommée dépassait celle de Chablis.

Valentin se rend au domaine, à Migé. La nature, le travail en plein air se révèlent être une évidence pour le jeune homme. La passion du vin de Valentin se mue en une passion de la vigne. La bifurcation professionnelle s’enclenche. En 2017, Valentin rejoint Jean-Luc. L’association des deux hommes se traduit par l’association de deux noms : le domaine Houblin-Vernin.

Association et apprentissage

Pour Jean-Luc, dont les enfants se sont dirigées vers d’autres univers professionnels, c’est toute une vie de travail qui va perdurer avec l’arrivée de Valentin. À partir d’une petite parcelle de vigne familiale de moins de deux hectares, Jean-Luc a fait renaître à Migé un véritable vignoble avec la création du domaine en 1982. En 2017, le domaine fait 12 hectares et le nom Houblin est reconnu par les connaisseurs et amateurs de la cuvée Prestige.

S’il apprend énormément auprès de Jean-Luc, Valentin décide également de suivre une formation pour passer le Brevet Professionnel de Responsable d’Entreprise Agricole (BP REA). Le jeune homme garde un excellent souvenir de la promotion. Surtout, il en ressort convaincu par les bénéfices des engrais verts pour la viticulture. Depuis Valentin s’inscrit dans cette démarche sans cesse renouvelée de progresser sur la qualité de ses vins.

En 2022, au départ en retraite de Jean-Luc, Valentin prend seul les commandes du domaine. Ses vignes couvrent alors 20 hectares sur treize parcelles, des « climats » dont deux que Valentin met particulièrement en avant : le climat de la « Côte de Nanteau » et celui des « Vignes de l’Eglise » dont l’origine remonte à 1143.

Un viticulteur engagé

En épousant la vigne, Valentin s’est inscrit dans une lignée, celle des viticulteurs des grandes vins de Bourgogne. Valentin compte poursuivre cette histoire, l’enrichir de sa passion et de son expérience qui ne fait que croître à chaque saison.

En premier lieu, en continuant son travail d’amélioration de la qualité de ses raisins et de ses vins. En second lieu, en portant avec le syndicat viticole et l’ensemble des producteur coulangeois, le projet de reconnaissance d’un véritable terroir en passant de l’appellation régionale Bourgogne Coulanges-la-Vineuse à celle de Coulanges.

C’est tout un territoire qu’il faut entraîner dans ce bouleversement, synonyme de montée de gamme pour une appellation riche de trois robes : rouge, blanc et rosé. En effet, l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) impose un cahier des charges drastique. Mais rien n’impressionne Valentin, au contraire ! Coulanges est un vin, un nom, une histoire qu’il a choisi de défendre et de promouvoir. Aussi en accepte-t-il tous les défis ! Comme de perdre 90 % de sa production en 2021 à cause du gel.

Cependant, dans les épreuves de Dame Nature comme dans les normes rigoureuses de l’INAO, Valentin voit une occasion de s’améliorer encore, et encore pour proposer aux amateurs de vins des moments uniques de convivialité et de plaisirs partagés. Il en va de l’appellation Coulanges-la-Vineuse que Valentin souhaite voir retrouver son prestige d’antan.

Articles connexes
RELAIS DE LA FLAMME YONNE – ETAPE 54 – PHOTOS OFFICIELLES

RELAIS DE LA FLAMME YONNE – ETAPE 54 – PHOTOS OFFICIELLES

RELAYEURS DE LA FLAMME OLYMPIQUE – Etape 54 Yonne – « Le sport est bien affaire de frissons. »

1080 720 Yonne 2024
TOUS LES RELAYEURS DE L’YONNE

TOUS LES RELAYEURS DE L’YONNE

RELAYEURS DE LA FLAMME OLYMPIQUE – Etape 54 Yonne – « Le sport est bien affaire de frissons. »

1049 726 Yonne 2024
Agenda
La Flamme de Saint-Fargeau : Parcours à Vélo

La Flamme de Saint-Fargeau : Parcours à Vélo

Jeudi 11 juillet à SAINT-FARGEAU

2560 1467 Yonne 2024
Ensemble vers 2024 – PONT-SUR-YONNE

Ensemble vers 2024 – PONT-SUR-YONNE

Samedi 06 juillet 2024

1810 2560 Yonne 2024
2560 1280 Yonne 2024
Partager l'article