Thierry Cadeville

Thierry CADEVILLE

Président de la CCI 89

Thierry CADEVILLE
Président CCI

portraits

Thierry CADEVILLE : « Hercule » de l’attractivité !
Un plan de mandature au service du territoire…

Accroître la compétitivité des territoires, développer les entreprises de l’Yonne et renforcer les compétences en formant aux métiers de demain : le plan de mandature 2022/2026 de la Chambre de Commerce et d’Industrie décline les ambitions d’un organe consulaire présidé par Thierry CADEVILLE qui veut être au service de l’entrepreneuriat et des collectivités en matière d’accompagnement… 

L’ancien vice-président de la CCI, jusqu’alors en charge de la filière service, connaît la chanson. Il est vrai qu’aux côtés d’Alain PEREZ – ce dernier devait le placer sur orbite bien avant de rendre son tablier –, Thierry CADEVILLE a eu tout le loisir d’appréhender sa future mission.

Avec sa nouvelle équipe, il a patiemment peaufiné le contrat de mandature, ce fil d’Ariane incontournable servant de point de repère à l’application de la politique consulaire jusqu’en 2026.

« Douze travaux » pour une mandature !

A bien y regarder de plus près les « douze travaux » qui attendent le nouvel « Hercule » de la chambre départementale de l’Yonne, on peut dire que Thierry CADEVILLE a du pain sur la planche. Mais, il n’y a pas de quoi l’inquiéter outre mesure car les différents points s’ajustent dans une pure logique, les uns avec les autres.

Sans procéder à l’inventaire à la Prévert de ces douze chantiers, certains ont le mérite d’être très clairs : par exemple, le renforcement de conventions de partenariats avec les collectivités en charge du développement économique ou de manière connexe, le déploiement de l’ambitieux programme de transformation de la pépinière d’entreprises de l’Auxerrois. Un vaste chantier qui devrait s’étaler sur les mois et années à venir avec la refonte quasi-totale à grand renfort de modernisation de l’ensemble structurel pour un budget global d’une dizaine de millions d’euros.

Les choses devraient également bouger tant à Tonnerre qu’à Toucy, villes qui sont également concernées par ce souffle de modernisme indispensable à l’optimisation de l’accueil des entreprises.

Un chef d’orchestre à la baguette d’une belle machine consulaire…

Perfectionniste dans l’âme, il le fut en sa qualité d’entrepreneur durant tant d’années à la tête de sa société « ALGAN SIREC », le nouveau personnage incontournable de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne ne dérogera sans doute pas d’un iota de la feuille de route dont il brandit un exemplaire à la main.

Il est vrai que le document possède une valeur très particulière pour ce natif de Bretagne, bercé dans la culture consulaire depuis fort longtemps.

Depuis près d’un an, désormais, Thierry CADEVILLE a revêtu le costume de président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne, un vêtement que portait si bien son prédécesseur, Alain PEREZ, aujourd’hui « retraité » de toutes activités économiques sur notre territoire.

Mais, cela ne perturbe pas le nouvel impétrant. Calme, posé, fédérateur, à l’écoute, il assure la gouvernance de l’institution, ayant reçu la confiance et la bénédiction urbi et orbi des trente-six personnes qui constituent l’ossature décisionnelle de l’organisme départemental.

100 000 heures de cours distillés par la CCI…

Dorénavant, muni de son « passeport » officiel, soit les ingrédients qui tapissent le plan de mandature à quatre ans adopté au printemps dernier, Thierry CADEVILLE peut dérouler le programme, telle une partition audible interprétée par un orchestre symphonique, dont lui seul serait le chef tenant la baguette.

L’œuvre se décline en trois temps forts : la compétitivité des territoires auquel il souscrit entièrement, le développement des entreprises de l’Yonne – il ne pouvait en être autrement dans la logique des choses – et la mise en exergue des compétences de demain, à travers des métiers dont il faut assurer la promotion et surtout la formation.

A ce titre, la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Yonne dispose de sérieux atouts dans sa besace avec plus de mille apprenants chaque année. Des jeunes gens qui fréquentent les sessions pédagogiques initiées par le pôle de formation, soit un équivalent de 100 000 heures de cours qui y sont dispensées.

Quant aux interventions menées directement auprès des entreprises, elles progressent également de saison en saison, la CCI aura répondu au cours du dernier exercice à plus de trois cents demandes sur les cinq cents sollicitations originelles. Pas mal du tout pour un organe consulaire qui compta par le passé près de 120 collaborateurs et qui s’appuie désormais sur le professionnalisme d’environ cinquante-cinq personnes !

Aider les entreprises à mieux supprimer le carbone de leur environnement…

Alors quand il pense à l’évolution de la chambre consulaire, forcément, Thierry CADEVILLE, pur produit de la CPME, l’envisage en bon père de famille côté gestion : en effectuant des économies drastiques, résultante logique de la diminution des subsides de l’Etat même si le budget annuel de fonctionnement de l’organisme s’élève encore à 1,6 million d’euros annuels, tout en la faisant progresser via l’apport de nouveaux services (payants) destinés aux entreprises du sérail. Une stratégie qui ne dénote pas avec son esprit d’entrepreneur, en somme !

Autre point phare de ce plan de mandature 2022/2026 : l’accompagnement de la « décarbonation » de l’économie. A l’instar de la promotion de la transition numérique au sein des entreprises, Thierry CADEVILLE souhaite mettre le paquet pour que ces priorités sociétales se fondent désormais parmi toutes les stratégies de développement des entreprises icaunaises. En sus, la mise en réseau des entrepreneurs s’inscrit aussi parmi les axes stratégiques inéluctables qu’il veut essaimer.

2026, c’est déjà demain…

L’ancien étudiant de l’Ecole Supérieure de Commerce (ESC) de Strasbourg n’en oublie pas la formation, l’un des fils conducteurs justifiant toute l’action de la chambre consulaire sur le territoire.

Des notions que l’on retrouve en bonne place dans ce plan de quatre ans avec la valorisation de l’offre d’enseignement supérieur sur le territoire le plus septentrional de Bourgogne et une meilleure connaissance des métiers.

Bref, la feuille de route de ce contrat 2022/2026 semble avoir été mûrement réfléchie et présente un certain nombre d’attraits favorables à l’attractivité de notre territoire. Un concept que Thierry CADEVILLE et son staff désirent mettre en application dès que possible au service des entreprises mais aussi des collectivités. Le temps presse : il n’y a pas une minute à perdre, 2026 c’est déjà demain…

Thierry BRET

Articles connexes
Salek LAGHOUITI

Salek LAGHOUITI

RELAYEUR DE LA FLAMME OLYMPIQUE – « Le sport, sa ligne de vie !»

720 733 Yonne 2024
Paris-Nice 2024

Paris-Nice 2024

Le parcours offrait aux sprinteurs une jolie boucle dans la campagne auxerroise, une formidable vitrine pour l’Yonne !

2560 1280 Yonne 2024
Agenda
Show – Jeux de couleurs

Show – Jeux de couleurs

En tournée du 4 mai 2024 au 6 juillet 2024 !

1179 1503 Yonne 2024
Rom av.JC : Olympiakoi Agones

Rom av.JC : Olympiakoi Agones

Du 9 au 28 avril 2024

1734 2560 Yonne 2024
2560 1706 Yonne 2024
Partager l'article