Pierre Motal

Pierre Motal

La Force Icaunaise

Pierre Motal
La Force Icaunaise

portraits

Une force physique et mentale

L’homme le plus fort de France est icaunais ! Hors norme, hors tout… Pierre Motal est une force, non pas de la nature, mais de travail et de détermination. Une force physique sculptée par une force mentale sans égal. Car il n’y a que le mental qui donne conscience de ses capacités, il n’y a que le mental qui peut nous faire atteindre nos objectifs et les dépasser !

Pour tirer une semi-remorque de 19 tonnes sur 20 mètres, porter une boule de béton de 120 kg, retourner un pneu de 450 kg, porter une enclume sur plusieurs mètres, Pierre cultive donc son mental. Comme il le souligne lui-même, rien n’oblige à réaliser ces exploits : par conséquent, il faut un moral d’acier. Un moral qui l’astreint à 12 à 14 heures d’entraînement par semaine, cinq jours par semaine. Un programme physique couplé à un régime alimentaire qui lui permettent de connaître son corps parfaitement, dans les moindres recoins articulaires et musculaires. Afin de réaliser l’ensemble des mouvements de force, dont une grande partie emprunte à l’haltérophilie, tous ses muscles et articulations doivent être mobilisés à bon escient, au bon moment, à la bonne intensité. L’écoute de son corps pendant l’effort est primordial afin de ne pas se blesser.

Ce dépassement de soi est payant : champion de France de l’homme fort, épreuve organisée par la Fédération Française des Hommes Fort, dans la catégorie des plus de 105 kg, cinq années consécutives depuis 2019 !

Crédits photos : Pierre Motal, Céline Niel

Se hisser sur la scène internationale

Fort de ce palmarès, Pierre est fier de défendre les couleurs françaises dans le monde entier. Cette année, le « strongman » a représenté la France au Brésil, en Slovaquie, en Hongrie, en Pologne, en Chine, en Lituanie et, enfin en novembre 2023, en Bolivie. Pierre y a terminé premier de la compétition et fait raisonner la Marseillaise à Santa Cruz. Une joie intense et un honneur immense pour l’Icaunais !

Pour remercier les pays hôtes, Pierre tenait à rendre la pareille en organisant l’Open international de « strongman » à Sens en juillet dernier. L’élite mondiale des hommes forts ont répondu présents pour cette compétition qui s’est tenue sur le parvis de la cathédrale devant un public profane mais conquis. Un moment important pour ce sport peu médiatisé dans l’hexagone.

Tout est à construire en France. La Fédération française est jeune alors que la discipline est très développée en Europe de l’Est et du Nord ainsi que sur le continent américain. C’est donc aussi en tant qu’ambassadeur d’une technicité et d’un savoir-faire français que Pierre parcourt le monde. Pierre peut s’appuyer sur Frédéric Van den Abeele, président de la Fédération française d’homme fort, qui est également son coach. Frédéric a régi la discipline en France et s’emploie à en développer la pratique. Pour cela, il peut s’appuyer sur l’ensemble des licenciés. Au fil des compétitions et des championnats, un véritable esprit de camaraderie s’est développé entre les compétiteurs ; on se connaît, on se soutient, on est au service d’une discipline sportive.

Un mode de vie

C’est un mode de vie que Pierre a adopté pour sa rigueur et son éthique. Professeur d’EPS au collège de Pont-sur-Yonne, Pierre n’échappe pas aux questions des élèves sur sa passion. Pierre gagne en légitimité pour leur pour parler sport et les initier aux différentes activités physiques. Son palmarès et son éthique permettent également de mieux enseigner les valeurs de respect et d’autorité à la jeune génération.

2023 s’achève donc par un succès en Bolivie ! Pierre a encore soif de victoires. Mais à 35 ans, avec un temps de récupération de plus en plus long après chaque épreuve, la question de poursuivre la compétition va finir par se poser. Pierre aborde sereinement cette reconversion. 2024 sera donc une année charnière. Quoiqu’il fasse, Pierre sait que dans tous les cas, il faudra continuer à prendre soin de son corps. Il sait qu’il peut continuer exprimer son goût de l’effort et du sport dans le culturisme. Surtout, s’il veut passer le flambeau, s’il veut à son tour former les jeunes qui se destinent à cette discipline, il se doit pour sa crédibilité maintenir sa forme physique.

De son Aube natale, où l’initiation au sport s’est faite en pratiquant du foot, du judo, où il a appris le goût de l’effort avec son père qu’il accompagnait sur les chantiers, Pierre savoure ce que la vie lui a offert mais aussi le fruit de ses efforts et sacrifices au quotidien. En reconnaissance à tout un territoire, toute une population qu’il l’a soutenu, Pierre s’implique dans le monde associatif, dans les œuvres caritatives et, s’est engagé dans la vie citoyenne de sa ville de cœur, Pont-sur-Yonne. L’homme fort, plus que des titres, a forgé un savoir-être, une ouverture sur le monde et un équilibre au quotidien.

Articles connexes
Florian GUILBERT

Florian GUILBERT

RELAYEUR DE LA FLAMME OLYMPIQUE – « C’est une récompense pour tous les éducateurs de mon milieu et je suis fier de pouvoir les représenter. »

2560 1280 Yonne 2024
Annick PICARD

Annick PICARD

RELAYEUR DE LA FLAMME OLYMPIQUE – « Triple casquette pour cette jeune retraitée ! »

750 752 Yonne 2024
Agenda
Ensemble vers 2024 – TOUCY

Ensemble vers 2024 – TOUCY

Samedi 22 juin 2024

2899 3867 Yonne 2024
Ensemble vers 2024 – FLOGNY LA CHAPELLE

Ensemble vers 2024 – FLOGNY LA CHAPELLE

Samedi 15 juin 2024

424 600 Yonne 2024
1170 1470 Yonne 2024
Partager l'article