Noa VON PINE

Noa VON PINE

Notre MVP icaunais

Noa VON PINE
Notre MVP icaunais

portraits

Noa Von Pine, porté par son héritage, sa passion et sa détermination, trace son propre chemin vers la réussite. Son étoile brille avec éclat, prête à illuminer les plus grandes scènes du monde.

Un début prometteur dans l’Yonne

Noa Von Pine, une jeune pépite du basket, incarne la fusion entre héritage et ambition. À l’âge de 4/5 ans, il découvre les dribbles et les tirs à travers les enseignements de son père, un passionné de basket, originaire de l’île de La Réunion. Vivant à Héry dans l’Yonne, il évolue au club de basket local avant de rejoindre le club de Saint-Georges-sur-Baulche avec ses copains, formant ainsi une équipe solide.

C’est à travers une série d’étapes décisives que Noa trace sa voie vers l’excellence. Intégrant la section sportive du collège Saint-Joseph à Auxerre, il y affine son jeu et sa discipline. Par la suite, il franchit un nouveau palier en rejoignant le pôle espoir à Dijon, où ses talents se distinguent sous le regard avisé des recruteurs.

De l’aventure et des défis

Mais ce n’est que le début. Guidé par le regard aiguisé de Romuald Tami Tabeth, un scout (recruteur) aux références internationales, Noa s’engage dans une aventure qui va le mener bien au-delà des frontières françaises. Le jeune prodige saisit l’opportunité de rejoindre l’équipe espoir de Pro B d’Evreux Basket, où il démontre sa polyvalence. Cependant, il décide de casser son contrat avec Evreux, après une année COVID très compliquée et seulement 4 matchs disputés, pour partir sur l’île de La Réunion en 2021, se rapprochant ainsi de ses origines et de son scout Romuald.

Un message d’inspiration ?

Pour les jeunes aspirants qui suivraient ses pas, « il faut parfois suivre un peu plus la mentalité américaine ! » Ce qu’il conseille :

Prends des risques, ne crains pas de te tromper, et surtout aies confiance en toi et en tes capacités !

La NBA appelle

Toutefois, Noa ne veut pas s’arrêter là ! En quête de nouveaux défis et poussé par une ambition sans bornes, il décide de poursuivre son périple outre-Atlantique. Les États-Unis, berceau du basketball, appellent son nom. Dans les couloirs de son nouveau lycée, la Freedom Christian Academy à Fayetteville en Caroline du Nord, il affûte ses compétences athlétiques tout en poursuivant son éducation. Il y refait son année de première puis continue en terminale, tout en jouant au basket pour l’équipe du lycée pendant la saison d’hiver.

Pour Noa, la transition vers la vie aux États-Unis a été facile et synonyme de liberté et de possibilités. Il apprécie la simplicité et la convivialité de son environnement, où il se sent pleinement épanoui. Vivre outre-Atlantique lui offre un cadre propice à son épanouissement personnel et sportif.

La fusion des passions, un duo prometteur

Au-delà des dunks, Noa nourrit d’autres aspirations. Son talent pour le dessin, cultivé depuis l’enfance – grâce à son oncle entre autres, le pousse à envisager une carrière dans le design. Déterminé à conjuguer ses deux passions, il cherche activement à décrocher une bourse universitaire. Son rêve ultime reste d’être drafté par la NBA, mais il est conscient du chemin à parcourir.

Inspiré par les légendes du jeu telles que Kobe Bryant (pour sa mentalité) et Kyrie Irving (pour le jeu), il incarne la résilience et la détermination. Les mots de son père :

« Provoque le destin et va chercher ce que tu veux ! »,

résonne comme un mantra, propulsant le jeune athlète vers l’excellence.

Articles connexes
Salek LAGHOUITI

Salek LAGHOUITI

RELAYEUR DE LA FLAMME OLYMPIQUE – « Le sport, sa ligne de vie !»

720 733 Yonne 2024
Paris-Nice 2024

Paris-Nice 2024

Le parcours offrait aux sprinteurs une jolie boucle dans la campagne auxerroise, une formidable vitrine pour l’Yonne !

2560 1280 Yonne 2024
Agenda
Show – Jeux de couleurs

Show – Jeux de couleurs

En tournée du 4 mai 2024 au 6 juillet 2024 !

1179 1503 Yonne 2024
Rom av.JC : Olympiakoi Agones

Rom av.JC : Olympiakoi Agones

Du 9 au 28 avril 2024

1734 2560 Yonne 2024
556 940 Yonne 2024
Partager l'article