Cyrille Carré

Cyrille CARRE

Comme un icaunais
sur l’Yonne

Cyrille CARRE
Comme un icaunais
sur l’Yonne

portraits

Il est des terrains d’entraînement de champion que l’on ne soupçonne pas ! Surtout quand on se promène en famille ou entre amis, le long de l’Yonne, à partir du parc de l’Arbre-Sec, jusqu’à Augy ! Et pourtant, c’est sur cette portion de la rivière, que s’est écrit l’une des plus belles aventures sportives françaises.

Un palmarès sportif unique

Champion du monde junior en K1 marathon en 2002, Champion du Monde en K2 H1000m avec Philippe Colin en 2007, Champion du monde en K1 sprint marathon en 2019, Champion d’Europe des moins de 23 ans en K1 sur 1000m en 2007, 49 titres de Champion de France sur différentes distances et catégories.

Ces succès font de Cyrille Carré l’un des plus beaux palmarès du sport français. Et c’est à l’Olympic Canoë Kayak Auxerrois, sur l’Yonne, que Cyrille s’est entraîné durement depuis son adolescence pour remporter ces titres.

Son palmarès inclut 3 participations aux Jeux Olympiques : à Pékin en 2008, à Londres en 2012 et à Rio en 2016. Cyrille a tout gagné, ou presque ! Il lui manque l’or olympique. Et s’il s’est qualifié pour les finales olympiques à deux reprises, il n’est jamais monté sur le podium.

Le mental d’un champion

Malgré d’excellents résultats, dont sa 7e place aux Jeux Olympiques de Rio en 2016 et surtout sa médaille de bronze en 2019 avec Etienne Hubert, il n’est pas retenu par la fédération nationale pour représenter la France et l’Yonne aux Jeux de Tokyo ! Qu’importe, Cyrille a gardé sa détermination intacte. Il continue de s’entraîner à raison de trois séances d’une heure et demie par jour avec au choix selon la météo : une séance de course à pied, une séance de natation, une séance de kayak, une de VTT ou encore de la musculation.

Chaque entraînement est un défi lancé à soi-même. Il faut être encore plus fort mentalement, pour tenir, pour rester concentré pendant toute la course, ne pas se poser de question sur ce qui se passe dans les lignes de course à droite et à gauche. Tout regard sur son adversaire fera perdre des précieuses secondes.

Sur la ligne de départ, les yeux sont donc posés sur la ligne d’arrivée que Cyrille imagine à l’horizon. Puis le regard s’abaisse pour ne garder en ligne de mire que la proue du kayak. Le reste, le corps, les muscles, la respiration sont entièrement dédiés aux coups de pagaie. 500 mètres, 1000 mètres… que ce soit en monoplace (K1) ou en biplace (K2), Cyrille donne tout !

Pourtant sport aux exploits essentiellement individuels, Cyrille parle de ses performances comme celles d’une équipe ! Bien sûr, avec son coéquipier lorsqu’il est en biplace mais aussi avec ses entraîneurs, Alain Acart puis Nicolas Maillotte. C’est ensemble qu’ils montent leurs projets et objectifs sportifs et qu’ils déterminent la façon dont ils vont y parvenir. Aussi, Cyrille ne se sent jamais seul même en monoplace. Et les victoires se fêtent ensemble et constituent dans les souvenirs de Cyrille des moments de partages inoubliables.

Pagayer dans l’Yonne aux Jeux de Paris

Aujourd’hui, Cyrille a l’esprit tourné vers les Jeux Olympiques de Paris. Il ira s’il est en mesure de remporter une médaille avec l’idée de gagner sur la Marne (sur le bassin de Vaires-sur-Marne), juste à côté de sa rivière, son fleuve : l’Yonne, qui elle accueillera les cérémonies d’ouvertures des JO ! Car c’est bel et bien l’Yonne qui coule à Paris. Et ce n’est pas du chauvinisme icaunais mais de l’hydrologie ! Cyrille s’entraîne physiquement pour y parvenir et pagayer en juillet et août 2024. Surtout, il s’y prépare psychologiquement. Il sait qu’à quarante ans, c’est le mental qui fera la différence.  

Le physique et le mental, c’est justement ce qu’il met à rude épreuve au quotidien dans son métier ! Cyrille est pompier. Il y retrouve l’esprit d’équipe de la compétition. Il puise également dans le fait d’être au service de ses concitoyens, de les secourir, une énergie et une force incroyables. 

Cette force et cette énergie qu’il avait déjà enfant, lorsque son père lui a transmis cette passion pour le kayak en lui apprenant à pagayer sur l’Yonne, à Mailly-la-Ville ou aux alentours, sur la Cure.

Vous pouvez suivre ses actualités sur ces réseaux :

Instagram – carrecyrille

Facebook – Cyrille Carre Officiel

Articles connexes
Florian GUILBERT

Florian GUILBERT

RELAYEUR DE LA FLAMME OLYMPIQUE – « C’est une récompense pour tous les éducateurs de mon milieu et je suis fier de pouvoir les représenter. »

2560 1280 Yonne 2024
Annick PICARD

Annick PICARD

RELAYEUR DE LA FLAMME OLYMPIQUE – « Triple casquette pour cette jeune retraitée ! »

750 752 Yonne 2024
Agenda
La solitude du coureur de fond

La solitude du coureur de fond

Vendredi 31 mai 2024

1181 1659 Yonne 2024
Aïe Aïe Aïe, c’est pas vrai !

Aïe Aïe Aïe, c’est pas vrai !

Mercredi 5 juin 2024

1300 866 Yonne 2024
1919 2560 Yonne 2024
Partager l'article