Bruno Verret

Bruno Verret

Passionné de générations en générations

Bruno Verret
Passionné de générations en générations
 

portraits

En 1993, une fois son BTS de commerce du vin en poche, Bruno rejoint ses parents et grands-parents au sein de l’exploitation familiale situé à Saint Bris le Vineux

C’est avec l’envie d’évoluer et de faire grandir ce domaine viticole qu’il en prend les rênes rapidement.

Respectueux du travail de ses aïeux, il continue chaque jour la culture et la vinification qu’il soigne et améliore dans le seul but d’élaborer des vins typiques de la région en conservant les caractéristiques de chacun de ses terroirs. Toujours à l’écoute de son entourage, les remarques, les conseils sont les bienvenus car il est sans cesse à la recherche de nouvelles idées soucieux d’améliorer son environnement naturel, partagé entre les traditions et les évolutions du moment.

Si toutes les tâches sont effectuées en interne, il n’hésite pas non plus à prendre conseil à l’extérieur pour l’analyses de ses vins, la culture de ses parcelles, en se tenant informer de tout ce qui lui permettrait d’évoluer encore.

C’est dans cet état d’esprit de gagnant, de combattant qu’il dirige aujourd’hui son équipe de 22 personnes pour conduire son vignoble qui compte 66 hectares, repartis sur les communes de Saint Bris, Irancy et Chablis, produisant l’équivalent de 300 000 bouteilles d’une vingtaine d’appellations, élaborées à partir des cépages Chardonnay, Pinot Noir, Sauvignon, Gamay et Aligoté.

Très investi également dans les instances professionnelles de la viticulture depuis 2019, il a pour rôle d’accompagner, de défendre et de représenter les appellations, les vignerons et sa région.

Héritier également d’un beau patrimoine, il se lance avec sa sœur dans l’œnotourisme en 2009 en restaurant une maison familiale qu’il transforme en gite, en préservant l’authenticité et dans le but de bien recevoir ses hôtes et de leur faire découvrir cette région qui lui tient tant à cœur.

A 50 ans à peine, il aura eu à cœur jusque-là de mener sa barque avec les caractéristiques qui lui sont propres, un management familial, une culture aigue, une ouverture d’esprit, des idées plein la tête et la volonté de poursuivre encore dans cette lignée qui lui a été confiée depuis toujours.

Et encore d’autres projets dans les tiroirs, comme l’agroforesterie, dont le but est d’apporter une association d’arbres, de haies et de cultures ou d’animaux sur une même parcelle apportant ainsi une plus grande diversité biologique et la création d’un microclimat favorable à une production plus saine.

La relève semble assurée par sa fille ainée, Clémence, qui a rejoint le Domaine depuis plus d’un an, et par la seconde, Héloïse, qui peaufine son éducation et ne devrait pas tarder à rejoindre son équipe.

Articles connexes
Florian GUILBERT

Florian GUILBERT

RELAYEUR DE LA FLAMME OLYMPIQUE – « C’est une récompense pour tous les éducateurs de mon milieu et je suis fier de pouvoir les représenter. »

2560 1280 Yonne 2024
Annick PICARD

Annick PICARD

RELAYEUR DE LA FLAMME OLYMPIQUE – « Triple casquette pour cette jeune retraitée ! »

750 752 Yonne 2024
Agenda
La solitude du coureur de fond

La solitude du coureur de fond

Vendredi 31 mai 2024

1181 1659 Yonne 2024
Aïe Aïe Aïe, c’est pas vrai !

Aïe Aïe Aïe, c’est pas vrai !

Mercredi 5 juin 2024

1300 866 Yonne 2024
1703 2560 Yonne 2024
Partager l'article