Paris-Nice 2024

Le contre-la-montre auxerrois

d’une course mythique

08.avril.2024
Le contre-la-montre auxerrois
d’une course mythique

AUXERRE SOUS LES PROJECTEURS !

Le 5 mars dernier, Auxerre a accueilli la célèbre course cycliste du Paris-Nice. Une jolie journée festive qui a permis de faire rayonner le territoire !

Une course pour tous !

Mardi 5 mars, à l’heure méridienne le temps semblait s’être arrêté dans les rues d’Auxerre. Un petit flottement dans l’air icaunais, une parenthèse caractéristique de ces moments qui précèdent un grand évènement. Auxerre retenait son souffle alors que le Paris-Nice prenait ses quartiers dans la ville pour sa troisième étape : le fameux contre-la-montre de la mythique « course au soleil ». 22 équipes regroupant 154 cyclistes affluaient vers les abords du Stade de l’Abbé Deschamps, lieu de départ de ce sprint cycliste.

Les Icaunais, d’Auxerre et d’ailleurs, étaient venus en nombre s’amasser le long du parcours pour encourager les participants. Avec eux, le soleil profitant que les nuages se soient miraculeusement dispersés, avait pris place sur le tracé du contre-la-montre.

Avant l’affrontement des professionnels, cette troisième étape accueillait l’équipe de France de paracyclisme adapté. Déjà, les coups de pédales offraient aux spectateurs des pointes de vitesse impressionnantes. Les quatre cyclistes de l’équipe, Louis Fuhrmann et Jean-Claude Thiévent en ii1 et, Vincent Pomorski et Ange Richiero en ii2 livrèrent une performance de toute beauté.

Un contre-la-montre d’anthologie

A 14h40, la compétition officielle commençait avec le départ de la première équipe. Auxerre, Vaux, Jussy, Gy-l’Evèque, Vallan et retour à Auxerre… le parcours offrait aux sprinteurs une jolie boucle dans la campagne auxerroise. Une formidable vitrine pour l’Yonne que les téléspectateurs et amateurs de cyclisme du monde entier pouvaient apprécier derrière leurs écrans.

Sur le bitume, les cyclistes étaient tous à l’heure « chrono ». Le contre-la-montre n’accepte aucun relâchement, toute seconde perdue ne peuvant être rattrapée. C’est qu’à la vitesse de ces professionnels, on dépasse les 50 km/h et la course dure une trentaine de minutes.

Aussi l’intensité dans l’effort était-elle palpable tout le long du trajet. Elle était efficacement entretenue par les clameurs de la foule comblée d’assister à la course.

Après des kilomètres effrénés de routes départementales et de traversées de villages, le retour dans les rues d’Auxerre annonçait le sprint final des équipes. La dernière ligne droite mobilisait les dernières forcent de chaque coureur, les derniers coups de pédales… les ultimes encouragements des Auxerrois. L’Américain Brandon McNulty de l’équipe Team émirates des Emirats-Arabes-Unis, puisa dans la ferveur populaire icaunaise les ressources indispensables à sa victoire ! Aucune baisse de régime, le tout pour le tout, la ligne d’arrivée en vue… McNulty a dévoré le macadam dans un puissant effort jusqu’à son dernier centimètre.

Félicitations donc au vainqueur de l’étape auxerroise, Brandon McNulty.

Félicitations à l’équipe UAE team Emirates pour sa victoire en 31 minutes 23 s pour une vitesse moyenne de 51,429 km !

Et félicitations à l’ensemble des participants pour leur performance !

Articles connexes
Florian GUILBERT

Florian GUILBERT

RELAYEUR DE LA FLAMME OLYMPIQUE – « C’est une récompense pour tous les éducateurs de mon milieu et je suis fier de pouvoir les représenter. »

2560 1280 Yonne 2024
Annick PICARD

Annick PICARD

RELAYEUR DE LA FLAMME OLYMPIQUE – « Triple casquette pour cette jeune retraitée ! »

750 752 Yonne 2024
Agenda
La solitude du coureur de fond

La solitude du coureur de fond

Vendredi 31 mai 2024

1181 1659 Yonne 2024
Aïe Aïe Aïe, c’est pas vrai !

Aïe Aïe Aïe, c’est pas vrai !

Mercredi 5 juin 2024

1300 866 Yonne 2024
2560 1280 Yonne 2024
Partager l'article